La poursuite pour droits d’auteur d’ARTY contre Marshmello a été rejetée.

La plainte déposée en 2019 a affirmé que Marshmello et son énorme succès de 2018 «Happier» avaient arraché la mélodie du remix 2014 d’ARTY pour «I Lived» de OneRepublic.

A noter qu’ARTY avait cédé ses droits sur la musique quand il a accepté de faire le remix. Le producteur a reçu une rémunération fixe pour son travail au lieu de recevoir des redevances.

Selon Variety, le contrat d’ARTY stipulait:

Je reconnais et j’accepte que les services rendus (ou à rendre) par Remixer ci-dessous ne donnent droit à Remixer ou à moi-même à aucun droit de propriété ou intérêt financier dans la composition musicale sous-jacente.

La représentation d’ARTY a soutenu que la «composition musicale sous-jacente» signifiait qu’il renonçait aux droits sur la composition originale, mais pas au remix. L’équipe de Marshmello a fait valoir que tout droit sur le remix avait effectivement été abandonné.

Jeudi dernier, le juge de district américain Philip S.Gutierrez a finalement statué en faveur de Marshmello:

D’après les termes du contrat, il est clair que le demandeur a renoncé à «toute propriété ou intérêt financier» dans la composition « Remix ». En tant que tels, les défendeurs ont droit à un jugement sommaire sur les réclamations pour contrefaçon du demandeur parce que le demandeur a renoncé à sa propriété et à ses intérêts financiers dans les éléments d’Arty.

ARTY était notamment représentée par Richard Busch, le même avocat qui a représenté la famille de Marvin Gaye dans la célèbre affaire «Blurred Lines».

Faites-vous une idée par vous même :

Catégories : News